Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 23:08

camera.jpgL'objet de mon attention est blond coupé court, affiche 35 ans au compteur tout au plus et doit bien faire son mètre 90 au bas mot. Si je suis toujours incapable de faire la différence entre 100 g de beurre et 1 kg de nouilles, je peux toiser un mec au millimètre à plus de 80 m.

Les caddies se gènent dans l'allée du supermarché. Petits sourires, regards en coin. Je regarde le contenu de ses achats. Ca pue les courses de célibataire à 10 km. Alors que je soupèse les entrecôtes en promo au rayon boeuf, la voix se fait entendre de derrière : Qu'est ce que tu en penses pour ce soir Poupouille ?

Ainsi donc le grand fauve se prénomme Poupouille. Poupouille bredouille quelques mots, répond maladroitement à côté de la question et finit de provoquer la colère de l'autre qui le dévisage maintenant d'un air sévère. Poupouille s'est fait gauler comme un bleu et feint de faire l'innocent devant le rayon boucherie.

L'autre est trapu, a les cheveux très noirs. Bien qu'un peu plus grand que moi, il fait rabougri. Il jette furieusement deux trois courses dans le caddie et entraîne Poupouille vers les rayons plus loin. Je change mon entrecôte pour un rond de gîte sans lever les yeux surtout.

Je croise le beau jeune homme bien malgré moi quelques emplettes plus loin. Rabougri me jette un regard aussi noir que ses cheveux alors que Poupouille regarde ses pompes de crainte sans doute de marcher sur son lacet. Il est désormais sous haute surveillance et ne recouvrera sûrement pas la liberté de sitôt, même pour aller chercher une baguette de pain.

Ce n'est plus un supermarché, c'est désormais devenu un QHS, un Quartier de Haute Sécurité où les promenades sont sur le point d'être règlementées. Je préparerais bien l'évasion du grand fauve pour le sortir des griffes de Rabougri qui me surveille toujours du coin de l'oeil.

Pas d'évasion cette fois. La seule chose que je parviens à libérer est la carte bleue de sa pochette pour le paiement à la caisse. Soupirs...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Et de toute évience tu n avais pas les cles sinon il y a fort a parier que tu te serais fait la belle avec le gamin te connaissant...


Répondre

Présentation

  • : Un jour, une vie
  • : Mes joies, mes peines, mes rires aussi... Tout n'est pas là. J'en garde encore un peu de côté...
  • Contact